Lorsqu’on se lance comme photographe professionnel on découvre rapidement que la réalité du métier ne correspond pas vraiment à l’idée qu’on s’en était faite… Certaines surprises sont plutôt agréables (premières publications dans la presse, premiers voyages avec des clients…) et d’autres le sont légèrement moins (premières semaines sans rdv, premiers vols de photo…).

Voici donc 3 points importants que tout photographe débutant devrait connaître :

1) Prendre des photographies ne représente que 10% du métier de photographe

 

Et oui la première erreur est de penser que vous allez passer votre temps à prendre des photos. Je parle ici de photographies rémunérées car pour vous perfectionner vous allez devoir prendre le plus possible de photos mais celles-ci ne paieront pas votre loyer…

Tous les photographes installés depuis un certain temps vous le diront : être photographe c’est avant tout gérer une entreprise et cela demande beaucoup d’énergie et de compétences autres que la technique photo.

Par exemple avant d’effectuer un shooting il vous faudra trouver vos clients (créer et gérer votre site internet, lancer des campagnes de communication, être présent à différentes soirées…) puis organiser le shooting (appeler votre client, lui envoyer des emails, trouver un lieu…), trouver l’inspiration car je vous déconseille d’arriver le Jour-J sans savoir comment va se dérouler la prise de vue, PHOTOGRAPHIER, puis rentrer à votre local pour effectuer les retouches et les envoyer et ensuite assurer le suivi client (taux de satisfaction, facturation, découverte de nouveaux besoins en photo…).

Et je ne vous ai pas parlé de toute la partie comptabilité (très importante si vous ne voulez pas vous laisser déborder par votre entreprise), la partie matériel photo (achat, entretien, découverte de nouvelles technologies…) ou encore la partie assurance (comment ça vous n’êtes pas encore assuré ?!)

Bon, ne prenez pas peur, petit à petit vous allez « aimer » tous ces aspects de notre métier (sauf peut-être la partie comptabilité que je vous conseille de déléguer et la partie relance client pour les paiements qui peut légèrement énerver). Et avec le temps vous trouverez des astuces pour réduire le temps passé sur chaque tâche afin d’augmenter le temps passé à prendre des photos.

L’une des astuces si vous n’aimez vraiment pas la partie administrative et de vous tourner vers des agence photo comme Pixcity. En effet nous gérons toute la partie clientèle avant et après le shooting et il ne vous reste plus qu’à prendre les photos, les retoucher (et nous les envoyer !) et faire votre facture. Attention cependant car cela signifie également que le client ne traite pas avec vous mais avec l’agence et certains photographes ne désirent pas céder cette partie du métier.

2) Allez chercher les clients, ne les attendez pas

 

Comme tout jeune photographe lorsque j’ai débuté je passais la majorité de mon temps à attendre que les clients viennent à moi. J’avais fait mon site internet avec un super formulaire de contact et je pensais que cela suffirait. Evidemment cela n’a pas suffi et il a fallu que je repense ma stratégie de développement.

Ne perdez donc pas votre temps à attendre que le téléphone sonne ou à consulter votre boîte mail 50 fois par jour. Sortez de votre bureau et osez présenter votre travail.

Dans un premier temps assurez-vous que tout votre entourage est au courant de votre nouvelle activité. Ça parait évident mais je suis sûre que si vous demandez à votre famille de décrire votre métier et votre spécialité certains ne sauront pas répondre.

Trouvez ensuite des partenaires ! Si vous êtes photographe de mariage allez voir les salles de réception et les wedding planner. Si vous êtes photographe de produit pourquoi ne pas vous rapprocher des agences web qui font du e-commerce et qui ont sûrement besoin de vos services pour leurs clients.

Et le reste du temps montrez que vous êtes actif. En effet les clients ont besoin de voir que vous êtes occupé. Pour cela vous devez mettre à jour fréquemment votre site, poster régulièrement des photographies sur les réseaux sociaux, envoyer des campagnes emailing avec vos articles de blog si vous en avez un ou les actualités qui pourraient intéresser vos destinataires…

Une fois que vous aurez fait cela pendant quelques mois vous allez avoir des retombées et c’est à ce moment-là qu’il ne faudra pas s’arrêter et continuer vos efforts afin de vous faire un nom dans le milieu de la photographie professionnelle.

3) Les photos penchées c’est mal !

 

Je ne sais pas pourquoi mais lorsqu’on débute dans la photographie professionnelle, on pense que prendre des photos penchées leur donnera un style ou un petit côté artistique… Mais sachez que le seul style que cela donne c’est celui d’un débutant or vous ne voulez sûrement pas donner cette image à vos clients (ni à vos concurrents) !

Il faut donc que vous vous entrainiez à prendre des photos droites, à respecter les lignes présentes sur votre images comme l’horizon ou les poutres de la maison si vous faites de la photographie d’architecture et que vous redressiez vos photographies en post-traitement si vous avez encore cédé à votre petit démon de l’inclinaison.

Une fois que toutes vos photos seront droites vous pourrez tester des cadrages volontairement penchés mais cela doit rester une exception car même si cela amène parfois du dynamisme à votre photographie et donne de très bons résultats, il ne faut pas croire que votre client a envie de payer des photos tordues…

 

 

Si vous arrivez à intégrer ces trois informations dans votre quotidien vous aurez sûrement gagné quelques mois d’expérience mais cela ne vous empêchera pas de faire des erreurs au début de votre carrière.

Ne vous découragez surtout pas et entourez-vous de photographes qui ont de l’expérience et qui sauront vous accompagner à vos débuts et un jour ce sera à vous d’aider de jeunes photographes ambitieux à se lancer dans cette belle mais dure aventure.

 

 

Share This